Yonathan Nir, réalisateur, raconte son film :« Morad, un adolescent d’un village arabe du nord d’Israël, se renferme complètement suite à une violente agression l’ayant traumatisé. Avant de le faire hospitaliser dans un institut psychiatrique en dernier recours, son père l’emmène se faire traiter parmi les dauphins à Eilat sur la Mer Rouge. C’est là que Morad recommence à parler après des mois de silence, au point d’oublier son passé et de refuser de retourner voir sa mère qui l’attend. Ce documentaire sur les ravages dévastateurs que la violence humaine peut causer sur l’âme et sur les pouvoirs curatifs de la nature et de l’amour, a été filmé au cours des
quatre dernières années.  »

Le film contient et cultive l’espoir pour chercher une solution pacifique au conflit Israélo-palestinien. « Les dauphins ont cette capacité de voir le cœur et l’intérieur d’un corps, le squelette d’un être humain, et non pas l’identité, la race ou la religion. Ils ne nous voient que comme des êtres humains », affirme Nir. « J’aimerais tellement que nous puissions développer cette même attitude en Israël. « 

Bande annonce : Dolphin boy