ZAYTOUN (en arabe : L’olivier )

De Eran RIKLIS – 2012 – 1h50

L’action se déroule pendant l’intervention militaire israélienne au Liban de 1982. Fahed, un jeune réfugié palestinien de 12 ans qui a perdu sa mère, vit dans le camp de Chatila à Beyrouth avec son père Abu Fahed, son grand-père Seedo, son meilleur ami Ahmed et quelques autres. Surnommé Zico d’après une star de football, il essaie de gagner un peu d’argent en vendant des cigarettes en ville et rencontre à cette occasion Leclair, une employée de l’ONU, avant de se faire tabasser par des jeunes marchands libanais et de rentrer au camp par un passage tenu par des soldats phalangistes.

Fahed et sa famille cultivent un olivier en pot pour le replanter un jour dans leur village natal de Bilad el Cheïkh près de Haïfa ; ils ont gardé préciseument la clé de leur maison comme tous les palestiniens dont les maisons ont été occupées.

Peu après, un chasseur-bombardier israélien est touché par une balle et son pilote, Yoni, en s’éjectant, tombe en parachute à Chatila. Il est confié à la garde sourcilleuse de Fahed, qui parle anglais, et à celle plus débonnaire d’Ahmed et de deux autres enfants et d’un chien prénommé Churchill. Le père de Fahed est tué lors d’un bombardement israélien. Fahed blesse avec son pistolet  Yoni, qui est confié à la garde d’Im Ahmed, femme médecin et mère d’Ahmed.

Ahmed, que Yoni apprécie, est mortellement blessé par les phalangistes. Une nuit suivante, alors que Yoni a été ramené dans sa cellule, Fahed prend son ballon et le plant d’olivier et s’enfuit avec Yoni, qui lui avait proposé de l’emmener avec lui et le faire entrer en Palestine s’il le libérait. Ils aboutissent dans le taxi d’Aboudi, un Libanais volubile et combinard qui entrevoit une bonne affaire pour les mener jusqu’à la frontière avec Israël.

Après quelques aventures, Fahed et Yoni se retrouvent dans la jeep de deux soldats syriens qui voulaient les arrêter et s’emparent de la kalachnikov de l’un d’entre eux. Fahed ayant oublié de serrer le frein à main de la Jeep, le véhicule s’écrase sur des rochers. À pied et à dos d’âne, les deux compères finissent par arriver à la base de Yoni, où ils retrouvent Leclair, l’employée de l’ONU.

À son grand dam, Fahed apprend qu’il doit retourner à Chatila avec Leclair, ce qu’il considère comme une trahison de la part de Yoni. Celui-ci obtient de passer 24 heures avec Fahed hors de la base et ils finissent par trouver la maison familiale de Fahed abandonnée, mais dont la clé fonctionne toujours, et celui-ci plante le précieux olivier.

Yoni ayant promis de faire son possible pour faire venir Fahed, son grand-père, son ami Hassan et Churchill, Fahed lui offre son ballon pour Uri, son fils à naître, et l’étreint avant de repartir avec Leclair vers un avenir incertain.

Avec Stephen Dorff, Alice Taglioni, Loai Nofi

 

Interview Eran Riklis sur Judaïciné : http://www.judaicine.fr/actualites/rencontre-avec-le-cineaste-israelien-eran-riklis/

Bande annonce : watch?v=A5u3RjloOmA

Article : http://www.avoir-alire.com/zaytoun-entretien-avec-eran-riklis