Dans le cadre de nos films

COUP DE COEUR

Bande-annonce Zero Motivation

 

Zero Motivation (en hébreu  : Efes beyahasei enosh / אפס ביחסי אנוש) a été écrit et réalisé Talya Lavie, sorti en 2014.

Il remporte le prix du meilleur film au festival du film de Tribeca  ( New York) et a été nommé douze fois aux Ophirs du cinéma israélien. Le film a eu un grand succès en Israël et a fait plus de 590 000 entrées, et est devenu l’un des films israéliens les plus populaires de l’année 2014.

 

Synopsis : Un groupe de jeunes filles font leur service militaire au service des ressources humaines de l’armée israélienne  dans une base située au milieu du désert. Loin des combats, il s’agit plutôt pour elles de savoir qui est la meilleure au jeu du  Démineur et de tout faire pour passer le temps avant de retourner enfin à la vie civile.

 

« Dans l’armée, beaucoup de femmes participent aux combats,  mais je voulais mettre l’accent sur les femmes qui ne sont jamais présentes dans l’action. Il  y a de nombreux  films sur l’armée en Israël, mais la plupart concernent les hommes au combat » déclare Talia Lavie

Zero Motivation   se déroule dans une base militaire dénommée “Shizafon “ où l’on retrouve deux très bonnes amies, Daffi (Nelly Tagar), une sacrée fainéante dont le seul souhait est de se faire transférer dans la base militaire de ses rêves  à Tel-Aviv et Zohar (Dana Ivgy), une ancienne kibboutzin, dont le cynisme coincé et le masque sarcastique cachent une âme blessée, sensible et finalement optimiste. Comme gratte papiers au service des ressources humaines, elle passent des jours mornes dan une ambiance léthargique à essayer de battre le record du monde de démineur et se tirer dessus avec leur agrafeuse.

Zero Motivation est en même temps loufoque, morne et ravageur. Lavie nous offre un film qui passe de la satire sombre  à l’horreur abjecte, puis à la comédie bouffonne avec la grâce assassine d’une ballerine. Le film  oscillant entre un réalisme violent et une réalité pleine d’hystérie  fait feu de tout  bois : farce, tragédie (un viol et un suicide par exemple sont clairement montrés) et un retour au folklore avec un dybbuk, le tout dans un mélange qui donne un résultat électrisant.

 

 

 

Avec : Dana Ivgy,Nelly Tagar, Shani Klein, Heli Twito, Maytal Gal, Tamara Klingon, Yonit Tobi